Société

GUINÉE/AGRICULTURE : LE PREMIER MINISTRE INSISTE SUR LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ÉTATS GÉNÉRAUX

Conakry, 06 juillet – les rideaux sont tombés sur les états généraux de l’agriculture et de l’élevage, vendredi 06 juillet 2024, en présence du ministre rwandais de l’agriculture et des productions.

Comme à l’ouverture, c’est le premier chef du gouvernement,  Amadou Oury Bah, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers qui a présidé la clôture des travaux

Après trois jours de travaux, le secrétaire général du ministère de l’agriculture et de l’élevage M. Oumar Barry a décliné les recommandations issues de ces états généraux.

<< A l‘issue des travaux, les principales recommandations sont les suivantes: prôner le patriotisme, l’intégrité et la loyauté, consolider la vision sur le court, moyen  et long-terme pour le développement du secteur agricole national, promouvoir et encourager le transfert de la production et de la transformation agricole aux privés >> a-t-il déclaré.

Dans son allocution, le ministre de l’agriculture et de l’élevage,  Félix Lamah s’est réjoui de la réussite de ces états généraux d’un secteur porteur de croissance et développement : << Ces trois jours de travaux étaient une opportunité pour se pencher sur les insuffisances de notre agriculture dans le passé, en faisant venir les acteurs ruraux afin d’établir un diagnostic précis et d’élaborer des pistes de solutions >> a-t-il dit.

Dans son intervention, le premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Oury Bah, a mis l’accent sur la matérialisation immédiate des recommandations issues de ces états généraux de l’agriculture et de l’élevage.

<< Vous avez élaboré et proposé des recommandations, comme l’a dit un participant, il ne faudrait pas que ces recommandations restent dans les tiroirs >>, a déclaré le PM.

Poursuivant, M. Bah Oury, insiste auprès du ministre de l’agriculture et de l’élevage, sur la création d’un comité technique pour la mise en œuvre des recommandations des états généraux de l’agriculture qui selon lui, pourront se transformer dès demain en actions pour le développement de notre agriculture.

AGP

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *