Economie

NIGERIA : LA BANQUE MONDIALE APPROUVE UN PRÊT DE 2,25 MILLIARDS DE DOLLARS

La Banque mondiale a approuvé un prêt de 2,25 milliards de dollars pour le Nigeria afin d’augmenter les recettes et de soutenir les réformes économiques qui ont contribué à la pire crise du coût de la vie depuis de nombreuses années dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

La Banque a déclaré dans un communiqué jeudi que la majeure partie du prêt – 1,5 milliard de dollars – aidera à protéger des millions de personnes confrontées à une pauvreté croissante depuis un an, lorsque le président Bola Tinubu est arrivé au pouvoir et a pris des mesures drastiques pour redresser l’économie en difficulté du pays.

Les 750 millions de dollars restants, selon la Banque, soutiendront les réformes fiscales et les recettes et protégeront les recettes pétrolières menacées par une production limitée due à des vols chroniques.

Les réformes économiques du président Tinubu – notamment la suppression des subventions aux carburants, coûteuses depuis une décennie, et l’unification des différents taux de change – ont entraîné une inflation galopante qui n’a jamais été aussi élevée depuis 28 ans.

Sous la pression croissante des citoyens et des travailleurs qui protestent contre les difficultés, le gouvernement de Tinubu a déclaré en mai qu’il cherchait à obtenir un prêt pour soutenir ses plans économiques à long terme.

Le gouvernement a déclaré qu’il prenait également des mesures pour stimuler les investissements étrangers, qui ont chuté de 26,7%, passant de 5,3 milliards de dollars en 2022 à 3,9 milliards de dollars en 2023, selon le groupe de réflexion Nigerian Economic Summit Group.

Le Nigeria est déjà très endetté, ce qui limite les dépenses que le gouvernement peut effectuer à partir de ses revenus. Sa dépendance à l’égard des emprunts pour les infrastructures publiques et les programmes de protection sociale a fait grimper la dette publique de près de 1 000% au cours de la dernière décennie.

La Banque mondiale a toutefois déclaré qu’il était « essentiel de maintenir la dynamique de réforme » sous Tinubu. Les politiques économiques du gouvernement ont placé le pays « sur une nouvelle voie qui peut stabiliser son économie et sortir son peuple de la pauvreté », selon Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

africanews

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *