Société

CRIEF : voici ce qui “empêche” Kassory d’être jugé…

CONAKRY- Poursuivi pour des faits présumés de « détournement de deniers publics, enrichissement illicite, corruption, blanchiment de capitaux », l’ancien premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana est toujours privé de liberté depuis plus de deux ans.

Le dossier de cet ancien homme fort du régime d’Alpha Condé a connu moult rebondissements depuis que la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) a engagé des poursuites contre lui.

Qu’est-qui l’empêche d’être jugé ? Interrogé ce jeudi 14 juin 2024, le procureur spécial de la CRIEF Ali Touré a donné les raisons. Explications :

On avait déjà commencé (les débats) devant la chambre de jugement. Mais ses avocats ont soulevé la QPC, (Question prioritaire de la Constitutionnalité). Ils ont dit que les textes qui créent la CRIEF sont contraires à la charte de la transition. Donc ils ne sont pas fidèles à la transition. Et, quand c’est comme ça, le juge est obligé de transmettre à la Cour Suprême qui a aujourd’hui la compétence de vérifier la conformité des actes qui créent la CRIEF à la charte de la transition. C’est ce travail qui n’est pas fini. 

Donc, le dossier est encore pendant là-bas. Nous attendons la décision de la Cour Suprême pour que nous puissions continuer le jugement”, a révélé Aly Touré, procureur spécial de la CRIEF

 

Africaguinee.com 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *