Société Civile/ La plate-forme ‘’Ma Cause’’ propose des formations sur la citoyenneté aux jeunes de Conakry

Conakry 4 juillet 2017: En Guinée, les notions, même les plus élémentaires, sur la citoyenneté sont foulées au sol par la quasi-totalité de la population. Et cette majorité, à n’en pas douter, est constituée de jeunes. L’ignorance et le manque de sérieux à l’évocation de ce concept sont légion

La société civile et surtout les partis politiques devraient occuper ce ‘’terrain vde’’ pour enseigner les valeurs cardinales de la citoyenneté de notre pays aux jeunes qui ont vraiment besoin d’encadrement.

Pour occuper le terrain et faire don de soi, afin que les jeunes de Conakry soient formés au concept de la citoyenneté, les membres  de la plate-forme nationale du mouvement citoyen Ma Cause, qui a vu le jour courant 2016, se sont signalés par le travail de fourmi qu’ils abattent sur le terrain.

L’approche qui aboutira à une série de formations a consisté pour les membres de Ma Cause a commencé par investir les 131 quartiers de la ville de Conakry et à prendre contact avec plus de 1000 jeunes des 5 communes, Kaloum, Matam, Dixinn, Ratoma et Matoto

Et dans chaque commune, ils ont des points focaux qui sont en contacts directs avec les jeunes à former. La plate-forme a à ce jour une base de données de tous ces jeunes qui ont été invités et briefés au siégé de Ma Cause sis à Taouya dans la commune de Ratoma.

L’engouement que ces rencontres ont suscité fait dire à plusieurs observateurs que Ma Cause est entrain de gagner son pari de trouver des jeunes prédisposés à se former et surtout à assimiler ce concept de citoyenneté dans toute son utilité.

Le travail de base selon le constat sur le terrain est terminé. Il reste à programmer ces formations pour l’intérêt de la jeunesse de la Guinée.
Le Bureau exécutif, qui a pour coordinateur général Alhassane Camara, est à pied d’œuvre pour que tous les jeunes de la Guinée puissent bénéficier de cette formation comme il se doit-Nous vous proposerons bientôt  l’entretien que le coordinateur général Alhassane Camara nous a accordé

En tous les cas, force est de constater que nos partis politiques, qui sont d’ailleurs tous à base ethniques, ont lamentablement échoué à proposer un lendemain meilleur aux jeunes qui prennent de plus en plus le chemin de l’exil au prix de leur vie.

Nos politiques, avec un peu de consciences, doivent, publiquement, avouer leurs échecs avant de prétendre à quoi que ce soit, désormais, dans ce pays.  A part diviser les Guinéens quand leurs intérêts égoïstes sont menacés, l’on ne peut rien retenir.

Ils auraient pu s’investir dans ce domaine au moins pour mieux outiller les jeunes qu’ils ne cessent de manipuler. Mais hélas ! Le gain à tout prix est leur seule motivation. C’est connu de tous, même si c’est une autre paire de manches…

L’on peut souligner que la plate-forme Ma Cause veut apporter un plus à la Guinée en formant sa jeunesse sur la citoyenneté.

Ça c’est un combat noble. Car, un jeune formé ne se laisse pas manipuler par les politiciens véreux comme c’est le cas aujourd’hui.
Nous y reviendrons

                                                                                                                                                                                                    Marco Ibrahim

126 Visite Totale 1 Visite Aujourd\'hui

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam