Respect du droit humain : L’ONG-AESCE interpelle l’Etat et les citoyens

La problématique des droits l’homme et la culture de la paix en Guinée a été le thème d’une conférence débat ce samedi 12 septembre 2015, à la maison de presse de Guinée par l’ONG Aide à l’éducation, la science, la culture et l’environnement.

Ibrahima Kourouma, le président de cette ONG a déclaré que c’est au regard de la situation actuelle du pays son ONG à tenue  cette conférence. « C’est par rapport à la situation actuelle du pays que nous avons organisé cette conference-debat à la maison des journalistes de Guinée. Depuis l’avènement de la démocratie en Guinée, nous nous regrettons de ce qui se passe, alors que nous sommes condamnés par l’histoire de vivre ensemble. L’élection qui s’annonce et on a déjà commencé la campagne, mais vous trouverez que certains vont attaquer les biens des gens sur la base du communautarisme, le régionalisme et l’ethnocentrisme. Nous avons essayé de se lever des maintenant pour dire à tous les guinéens que la démocratie n’est pas synonyme de la violence. Cette conférence débat s’inscrit dans cette logique. Nous voulons sensibiliser la mentalité des uns et des autres »

Parlant de l’historique de cette ONG, il a dit : « Elle a été créé depuis le 15 janvier 2012 et agréée le 23 avril 2012. Nous avons mené des activités dans le domaine de l’éducatif et culturel. Nous avons procédé à des conférences de presse, et des sensibilisations. Nous avons formé des gens qui n’ont pas été à l’école. Apres cette conférence, les membres de l’ONG feront une assemblée générale pou réfléchir encore sur un sujet brulant qui intéressera les uns et les autres »

De son coté, Younoussa Camara, professeur de sociologie a déclaré que la pertinence de cette conference-debat est dû d’abord à son thème. « Ce qui est important dans cette conférence-débat c’est d’amener les jeunes à un changement de comportement. Les jeunes doivent se former et s’informer sur tous les cadres juridiques, tous les supports normatifs. Ils doivent faire connaissance de toutes les lois et conventions ratifiées par la Guinée. La jeunesse doit s’informer et actualiser les informations sur les lois qui nous gouvernent et les institutions qui nous gouvernent ».

Daouda Yansané

 

246 Visite Totale 1 Visite Aujourd\'hui

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam