Ministère des Sports de la Culture et du Patrimoine Historique/ Les atouts de Sanoussy Bantama Sow

Conakry le 22 aout 2017 Dans un décret lu à la TV nationale, le président de la république a nommé Sanoussy Bantama Sow ministre des Sports de la Culture et du patrimoine Historique en remplacement de Siaka Barry.

Depuis cette nomination, les commentaires vont bon train sur la personne de Bantama Sow. Sur les réseaux sociaux, on remarque beaucoup de réactions de  nos compatriotes qui ne comprennent pas le retour de l’ancien ministre des Guinéens de l’étranger.

Un retour, puisqu’il avait, déjà, géré le département des sports lors du premier mandat du pouvoir en place. Certains retiennent son altercation avec le très controversé Aboubacar Titi Camara, à l’époque.

D’autres, certainement, sous l’émotion du limogeage de son désormais prédécesseur Siaka Barry, lui collent tous les maux d’Israël. C’est leur droit de critiquer. C’est légitime…Mais, que savent-ils des atouts de Bantama Sow pour réussir à son nouveau poste? Eléments de réponses…

Les Atouts  du nouveau ministre

L’homme qui est un fidèle parmi les fidèles du président Alpha Condé, contrairement aux idées rependues par ses adversaires ou ennemis, est loin d’être démagogue, encore, moins un recyclé. Car Bantama Sow est un pur ‘’produit’’ du RPG Arc-en-ciel qui défend bec et ongle le président Alpha Condé. Sa loyauté envers son mentor est reconnue de tous. Même par ses ennemis les plus irréductibles. L’homme dit ce qu’il pense sur quelque sujet que ce soit. Cela ne plait pas à tous. C’est un fait. Il n’a pas appartenu au PUP (Parti de feu Lansana Conté) comme certains politiciens recyclés qui se font passés, aujourd’hui, pour les géniteurs du RPG d’Alpha Condé.

Bantama n’a pas créé de parti politique avant de rejoindre le RPG par alliance politique. Le RPG est un parti qu’il a rejoint et défendu de bourgades en bourgades au moment où l’on n’osait pas parlé d’Alpha Condé dans certaines contrées de ce pays.

Le nouveau ministre des Sports de la Culture et du Patrimoine Historique a, donc, plus d’atouts que n’importe qui pour faire passer ses projets auprès du président. La confiance mutuelle entre les deux est une sorte de gage. L’on doit retenir, définitivement, que le poste de ministre est surtout managérial.

En plus d’être un membre actif et influent du parti présidentiel, il bénéficie du soutien du président. C’est à juste titre que ce dernier le nomme au poste qu’il veut. C’est leur régime. Comme l’a souligné quelqu’un le poste de ministre n’est pas une profession.Un jour on est nommé, un autre jour on est limogé par celui qui déteint les décrets.

Aujourd’hui, Bantama Sow est de retour dans un ministère qu’il connait et il a travaillé avec beaucoup de cadres du département. C’est un autre atout majeur qu’il va utiliser pour réussir. Car, le choix des cadres détermine quelle direction vous donnez au département que vous avez, la charge de gérer. Il sait qu’il est attendu de pied ferme.

Au-delà des critiques acerbes qui frisent, parfois, des injures sur sa personne, il est important de savoir ce qu’il peut apporter au sport et à la culture de notre pays.

Le ministre des Sports de la Culture et du Patrimoine Historique de la République de Guinée depuis le 22 août 2017, c’est Sanoussy Bantama Sow. Alors, de grâce attendons de le voir à l’œuvre, avant de le juger.

                                                                                                                                                                                                  Marco Ibrahim

 

111668 Visite Totale 2 Visite Aujourd\'hui

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam