Campagnes Communales et communautaires: leurs particularités

Dans un décret lu à la télévision nationale le jeudi 18 janvier, le président Alpha Condé a fixé la date d’ouverture et de fermeture des campagnes pour le compte des élections communales et communautaires du 4 février prochain. Selon ce décret, les campagnes s’ouvrent à partir de ce vendredi 19 janvier pour s’achever le 3 février prochain à minuit

Alors la campagne électorale pour la présidentielle ou celle des élections législatives dure trente jours, les candidats aux élections communales et  communautaires n’ont que 16 jour, soit deux semaines pour convaincre les citoyens. Les candidats battront campagne auprès de leurs électeurs de leurs circonscriptions respectives pendant cette période en fonction de la répartition faite par le démembrement de la CENI en accord avec eux.

A la veille du début de cette campagne électorale, la Commission électorale communale indépendante (CECI) de Ratoma, comme les autres démembrements de la CENI, a réuni autour les différents candidats de sa circonscription.

«Nous avons invité les candidats pour échanger sur le plan de la campagne. Nous avions prévu trois stades. Mais puisque c’est la majorité qui a raison, on est tombé d’accord sur huit stades. Comme il y a seize jours de campagne, les candidats bénéficieront de deux jours dans chacun des  huit sites »,  a expliqué Jean Marc Béavogui, président de la CECI de Ratoma.

Saliou Bella Barry est à la tête d’une liste indépendante pour la mairie de Ratoma. Il se dit satisfait de la répartition qui a été faite : « Je suis satisfait, puisqu’initialement ce sont trois sites qui avaient été retenus. Mais, avec les échanges, on s’est accordé autour de huit sites finalement. Cela correspond exactement à ma préoccupation parce que j’estimais que ce ne sont pas des élections nationales. Ce sont des élections de proximité. Donc, il était essentiel qu’il y ait des campagnes de proximité. »

La différence entre les campagnes électorales de l’élection présidentielle ou des élections législatives et celles des élections communales, c’est que chaque circonscription a son propre plan de campagne, selon le nombre des candidats.

 Sources guineenews.org
34 Visite Totale 1 Visite Aujourd\'hui

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam