3ème édition du festival Africano/ Ambiance de folie à la cérémonie d’ouverture

Dans la soirée du vendredi 23 mars 2018, la cérémonie d’ouverture de la troisième édition du festival Africano de Mohammedia a permis à plusieurs chanteurs et musiciens du continent d’offrir aux milliers de spectateurs des tableaux artistiques d’une richesse inouïe. Des prestations qui dans leur ensemble ont tôt fait d’emballer le public ayant effectué un déplacement des grands jours, pour s’offrir difficilement des sièges à la Place La Colline.

 

Démarré peu après 19h, le premier show qui a fait office de lancement pour la troisième édition du festival Africano a été une belle réussite. En effet, un peu plus tôt dans l’après-midi, le public qui ne voulait rien perdre de ces moments conviviaux était déjà venu en masse sur la « Place La Colline » sise en plein cœur de Mohammedia, retenue pour abriter les trois jours d’ambiance.

C’est d’abord le Ballet Liziba du Congo qui ouvre le bal avec de la percussion africaine exécutée avec brio par des musiciens gorgés d’expériences et ayant écumé plusieurs scènes. Ici, deux groupes exécutent différentes sortes de danses soutenues par des sonorités enlevées. A leur suite, le groupe de ballet des étudiantes de la Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia assure une chorégraphique attrayante en présentant une cartographie des différentes danses traditionnelles africaines, promouvant ainsi plusieurs cultures. Entre autres, elles parcourent sous les auspices du disc-jockey très inspiré, différents pays dont elles exécutent avec maestria les danses. Tour à tour, le Cameroun, la Centrafrique, le Mali, le Madagascar, le Niger, la Guinée, la Côte d’Ivoire, les Comores ont été visités dans leurs richesses artistiques, pour en extirper et présenter le Mapouka, le Bikusi ou encore des danses Hoaousa qui affichent une grande ressemblance avec le Gnaoua marocain, sous des ovations nourries du public surexcité. Un break sera fait pour passer aux hommages rendus à de nombreuses personnalités de la scène artistique africaine qui s’investissement acharnement à promouvoir la richesse culturelle du continent, dont notamment le Ministre marocain chargé des Affaires africaines et de la Migration.

 

Une soirée d’ambiance de folie

Le public sera à nouveau connecté avec le show quand monte sur scène la ravissante Eusébia. Jeune mais talentueuse, la chanteuse Malgache a confirmé tout le bien qui se dit d’elle. Accompagnée par quatre musiciens et une choriste, la jeune vocaliste a parcouru son riche répertoire, égrenant le chapelet des maux qui corrompent les mœurs mais aussi, évoquant des thèmes qui emballent tels que l’amour, le partage et la solidarité, promenant ainsi le public dans des univers enchantés de la riche variété musicale de son pays le Madagascar. L’apothéose de la soirée viendra de Muslim, la star locale du Hip Hop. Le rappeur marocain qui compte des millions d’aficionados a offert un spectacle délirant, en gratifiant le public d’une bonne douzaine de titres extraits de ses différents albums.

De l’avis de plusieurs spectateurs, cette première soirée a été riche en couleurs et prestations de qualité, ce qui témoigne que cette troisième édition du plus grand évènement culturel de la ville de Mohammedia est bien partie pour être une belle fête. Toute chose qui témoigne également que le festival Africano sait alterner sur une même scène professionnelle des artistes de toutes les générations et tendances, tout en priorisant les attentes du public qui, faut-il le souligner, avait du mal à réaliser que la soirée était arrivée à son terme, après près de quatre heures d’ambiance de folie.

Par Cir-Raoul HOUNGBEDJI  

131 Visite Totale 1 Visite Aujourd\'hui

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam